Les centres d’aide et de prévention des addictions ont constaté une baisse de fréquentation des usagers, liée à la crise sanitaire. En revanche, les demandes de suivi psychologique sont en forte hausse.

Retrouvez le reportage de Ouest-France au CAARUD de Saint-Brieuc :