Une aide aux jeunes et à leur entourage

L’objectif des Consultations jeunes consommateurs est d’accueillir les jeunes et de leur proposer une écoute, des informations et si besoin un accompagnement, en lien avec un usage de tabac, d’alcool, de cannabis ou tout autre produit, ou pour une pratique de jeu vidéo, de jeu de hasard et d’argent…. Cet espace est gratuit, confidentiel et sans jugement. Le jeune peut venir seul ou accompagné d’un parent ou d’un proche. Les parents peuvent également être reçus avec ou sans le jeune concerné.

Un partenaire privilégié pour les institutions et les dispositifs « jeunesse »

La CJC, c’est aussi un appui pour les professionnels confrontés à la réalité des conduites addictives, au travers de séances de sensibilisation sur les questions des addictions, de soutien aux équipes dans leur pratique quotidienne.

De même, parce que le public « jeunes » accède difficilement aux dispositifs d’aides classiques, les professionnels de la CJC  mettent en place des stratégies pour aller au devant du public, en intervenant par exemple au sein des établissements scolaires, dans le cadre, de permanences, facilitant ainsi la rencontre, et si besoin l’accès aux soins.

Un dispositif encore plus essentiel durant la crise sanitaire

Comme le montre l’enquête nationale BVA / Addictions France, la crise sanitaire que nous traversons actuellement modifie les comportements et engendre des risques supplémentaires en matière de consommations et de pratiques addictives (augmentation des consommations,  du temps passé sur les écrans, consommations isolées…).

La fermeture ou l’accès limité aux établissements scolaires et aux institutions ne facilite pas la démarche d’aller au devant du public. Les CJC de Challans et des Sables d’Olonne restent cependant ouvertes et continuent d’accueillir le public.

Depuis maintenant quelques années, une éducatrice de la CJC a rejoint le dispositif Promeneurs du Net, et tient des permanences « virtuelles » sur les réseaux sociaux, permettant ainsi ainsi une autre modalité de prise de contact.

Axelle Martin, éducatrice spécialisée

Barbara Nano, psychologue

Laure Kerjean, éducatrice spécialisée